Timmy, un p'tit gars de la campagne Je vous ai déjà parlé de Roscoe il y a presque un an, lorsque j'avais reçu son livre de croquis édité également par H&O. Ses dessins étaient naturels, les corps des mecs bien proportionnés et réalistes.

Dans les aventures de Timmy, il n'est pas resté dans ce style : il est parti pour dessiner des corps musclés (ou au minimum avec des formes) et leur coller des gueules d'adolescents ou d'adultes selon le personnage. Le résultat est assez étonnant au départ, mais on s'y fait vite... car l'histoire et les scènes nous entrainent dans la spirale de la luxure en même temps que son personnage !

L'histoire est assez basique : un jeune mec débarque de sa campagne et découvre la vie d'étudiant à l'université.

Une université bien américaine, avec ses fraternités, ses clans... et forcément ses mecs et profs assoiffés de sexe !

Ce premier opus des aventures du jeune Timmy nous content sa introduction dans la fraternité qu'il a choisie... à cause de l'étudiant de dernière année qui en est le président... et de son sex appeal irrésistible ;)

Cette initiation se passe moins brutalement que dans la BD du même nom, mais est assez trash quand même, puisqu'il se servent de Timmy pour se payer un billard en le vendant à pas mal de monde.

Forcément, après ça, il se pose des questions et on l'envoie voir le curé de la paroisse, un peu pédophile sur les bords, qui ne résiste pas à sucer un tel engin... car oui, Timmy est bien doté par la nature, et il est très sensible à toutes sortes de stimuli ;)

Sur le chemin du retour, il se remémore une aventure qu'il avait eue, étant un peu plus jeune, avec un voisin dont il tondait la pelouse chaque semaine.

Peu après, dans les vestiaires de l'université, il surprend la conversation d'un de ses camarades disant à un autre qu'il a découvert un cinéma porno où des mecs l'ont pompé et que c'était la meilleure expérience qu'il ait vécu jusque là... Forcément, Timmy ne résiste pas à y faire un tour.

Mine de rien, cette bande dessinée est vraiment excitante et même impertinente. Les amateurs de sexe sobrement dessiné, mais bareback (pénétrations no capote, éjacs partout où on peut), sauront apprécier.

En plus, le tome 2 semble être du même niveau. Je vous en parlerai dans quelques jours.